Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une Belle Vie De Chat

Le meilleur blog chat avec des tests de produits et des conseils félins !

La litière écologique pour chat

Litière écolo Aimé
Litière écologique

Début mars, mes chats ont testé une nouvelle litière... écolo stop-odeur de la marque Aimé. Découvrez le test de cette litière zéro déchet.

La litière écologique

Cette litière de 5 kg est fabriquée en France (Bourgogne) dans une usine spécialisée dans le traitement des fibres de carton recyclés. Elle a une composition bien spécifique :

  • Des cartons recyclés non imprimés (sans encre).
  • Un adjuvant naturel : le bicarbonate de sodium.
  • Le sachet est 100% réutilisable et recyclable.
Litière écolo Aimé
Litière écologique Aimé

Elle est issue à 100% de la chaîne du recyclage. C'est-à-dire qu'il n'y a pas besoin de prendre les matières premières de la planète pour fabriquer la litière écolo de la marque Aimé. Les granulés de litière peuvent être jetés directement dans le compost (elle est idéale pour les propriétaires sensibles à la cause environnementale).

La litière écolo stop-odeur : le test

J'ai fini la litière en une dizaine de jours (sachant qu'elle est souillée tous les jours par Oliver et Pixel). Les granulés sont grands... du coup, pas la peine d'en mettre beaucoup dans le fond du bac à litière. Par contre, l'odeur est assez spéciale (vieux carton) mais c'est quand je mets le nez dedans... une fois la litière dans la maison de toilette, plus aucune odeur. Elle absorbe très bien l'urine. Je peux enlever les petits tas agglomérés avec l'aide d'une pelle.  Elle ne colle pas aux pattes de mes chats... cependant, les gros granulés ne sont pas très confotables pour les coussinets du chat.

Cette litière est intéressante... et il est important de la mettre en valeur sachant que c'est du Made In France. Elle ne génère pas de poussière et je n'ai pas senti la litière souillée dans mon logement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article