Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le ronronnement du chat : significations et bienfaits

Un maître adore entendre son chat ronronner. Le ronronnement du chat est doté de plusieurs significations : le félin peut exprimer une satisfaction, un stress ou un mal-être. Découvrez l'origine du ronronnement chez le chat mais également les bienfaits sur le corps humain !

ronronnement du chat

Le ronronnement du chat, tout savoir !

Le ronronnement du chat provient de la contraction rapide des muscles du larynx. Les membranes situées derrière les cordes vocales vibrent et provoquent le ronronnement.

Il faut savoir que le chaton ronronne à sa naissance. C'est son premier apprentissage puisqu'il se fit aux ronrons de sa maman pour se diriger.

Le chat adulte ronronne pour exprimer sa satisfaction (caresses, friandises), un stress lors rencontre d'une situation perturbante ou un mal-être (une maladie sous-jacente, des douleurs). Sachez que le chat peut ronronner s'il est malade ! C'est un moyen pour lui de se rassurer, de se réconforter voire de se soigner.

Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à consulter un vétérinaire pour un bilan de santé, notamment s'il y a d'autres symptômes et/ou un changement dans son comportement.

La ronronthérapie : les bienfaits du ronronnement sur le corps humain

Écouter le ronronnement d'un chat est un excellent moyen d'apaiser son corps et son esprit. En effet, ces doux sons diminuent le stress chez les humains. Grâce aux vibrations basses fréquences (20 à 50 hertz), ils réduisent la fréquence cardiaque, la pression artérielle et participe à la réduction de problèmes cardio-vasculaires. 

Pratiquer la ronronthérapie : étape par étape
  1. Éteignez la télévision et le smartphone afin d'être 100% zen.

  2. Tamisez la luminosité pour un moment cocooning.

  3. Installez-vous sur le canapé avec votre chat sur vos genoux.

  4. Caressez votre chat et écoutez son ronronnement.

  5. Respirez calmement et relaxez-vous !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article